Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog
26 février 2010 5 26 /02 /février /2010 06:31

UNE LEGENDE DU CINEMA

Brando Marlon (1924-2004)

Marlon Brando naît le 3 avril 1924 à Ohama, dans le Nebraska.

Il était le 3ème enfant mais le premier garçon. Son père Marlon Brandon Sr. était fabricant de produits chimiques et sa mère Dorothy Pennebaker comédienne. Devant ses mauvais résultats scolaires, son père décide de lui faire donner une instruction plus rigoureuse et l'inscrit à l'Académie Militaire de Shattuck à Faribault dans le Minnesota. Marlon y continue sa vie turbulente et il est exclu de l'Académie Militaire.

En 1943, Marlon Brando part alors pour New York et s'inscrit à la New York Art Student's League. Passionné par le théâtre, il devient liftier pour pouvoir poursuivre ses études d'art dramatique.

Il joue sur scène “Bobino” de Stanley Kauffmann, “Twelfth Night” de William Shakespeare, “I Remember Mama” de John van Druten, “Truckline Cafe” de Maxwell Anderson, et rencontre à cette occasion Elia Kazan.

On le voit aussi dans “Candida” de G. B. Shaw, “A Flag Is Born” de Ben Hecht qu'il interprète aux côtés de Paul Muni, “L'Aigle A Deux Têtes” de Jean Cocteau. Elia Kazan l'engage pour être le héros d' “Un Tramway Nommé Désir” de

Tennessee Williams (1947). Ses performances attire définitivement l'attention sur lui au cours des 855 représentations de la pièce.

Fred Zinnemann décide alors de le faire débuter au cinéma dans “The Men” (1950), et lorsque l'année suivante Elia Kazan tourne une version cinématographique de “Un tramway Nommé Désir”,

 c'est évidemment à Marlon Brando qu'il fait appel. C'est le début d'une fulgurante carrière marquée par 2 Oscars :
        1leparrainaffichefg4.jpg

 “Sur Les Quais” et “Le Parrain” et une turbulente vie privée.

Après de nombreux succès commence la période noire redoutée des comédiens :
   
“Les Révoltés Du Bounty”, une superproduction de 20 millions de dollars, “Le Vilain Américain”, “Les Séducteurs” et “Morituri”. Ce fut aussi le début de son engagement politique auprès des minorités noire et indienne (culminant en 1973 avec le refus de l'Oscar décerné pour son rôle dans “Le Parrain”). Quand le cinéma reprit ses droits, l'acteur renoua enfin avec le succès.

Avec le shérif refusant tout compromis face aux habitants d'une ville raciste dans “La Poursuite Impitoyable”, l'officier tourmenté par son homosexualité dans “Reflets Dans Un Œil D'Or”, le domestique pervers du “Corrupteur”, Marlon Brando prouva qu'il n'avait rien perdu de son génie.
 

Pourtant considéré comme fini, il revint en force grâce à Francis Ford Coppola, qui l'imposa dans “Le Parrain” avec sa géniale interprétation d'un mafioso vieillissant
   
Don Vito Corleone, puis sous la direction de Bernardo Bertolucci qui, dans “Le Dernier Tango À Paris” lui offrit une composition bouleversante.

      

Remis en selle, Marlon Brando s'auto-parodia en tueur professionnel dans “Missouri Breaks” avant d'improviser le rôle du colonel Kurtz dans “Apocalypse Now”. Auparavant, il était encore brièvement apparu dans “Superman Le Film”. Huit ans séparent “La Formule”, aux côtés de George C. Scott, d' “Une Saison Blanche Et Sèche”     qu'il accepta pour ses affinités avec le rôle d'un avocat au service des minorités opprimées.
                     

Sur le tournage de “Don Juan De Marco”, il s'était lié d'amitié avec Johnny Depp, qui lui fit jouer un producteur de snuff movies dans son 1er film de metteur en scène : ”The Brave”. Auparavant, Marlon Brando était encore apparu dans” Premiers Pas Dans La Mafia” où, face à Matthew Broderick, il parodiait son personnage du “Parrain”.

Mais sa rencontre avec Robert De Niro dans “The Score”, son dernier film, ne tint pas toutes ses promesses.

La gloire, les tragédies, l'argent, la ruine, la beauté, l'obésité… Une vie qui se décline comme un roman.
 

L'année 1972 sera une année charnière dans sa carrière et dans sa vie. Par rapport à d'autres stars, il n'acceptait déjà pas beaucoup de rôles, dès lors il va ralentir sensiblement ses activités.

En 1979, on l'annonce en tête de distribution pour le film de l'année “Apocalypse Now” de Coppola : Palme d'Or au festival de Cannes. Il a exigé et obtenu un million de dollars d'avance ce qui était à l'époque une fortune considérable. Et lorsqu'il arrive sur le plateau, Coppola constate que son acteur a pris… 40 kilos!
 
Côté mauvais caractère, rien n'est arrangé. Il lit le script, le refuse et menace de s'en aller en gardant l'avance. Aux tournages, il arrive en retard et régulièrement ivre. Ce tournage appartient à la légende du cinéma.  

Prévu pour durer 6 semaines, il s'est étalé sur 16 mois, entre mars 1976 et août 1977. Situés aux Philippines, les plateaux de tournage ont dû subir rien de moins qu'un ouragan, la crise cardiaque de leur interprète principal Martin Sheen qui a été cachée à la production pour un Francis Ford Coppola terrifié à l'idée d'un arrêt du film.
apocalypsenowcovermyspaxc0.jpg

L'attitude de Marlon Brando qui ne connaissait pas son texte et avait à peine lu le script avant de débarquer, les problèmes de drogues divers et variés. Décrit par de nombreux témoins comme de plus en plus mégalo et paranoïaque au fur et à mesure du tournage, Francis Ford Coppola a investi une grande partie de son argent personnel dans l'aventure, menacé à plusieurs reprises de se suicider et perdu plus de 40 kilos.
 

Finalement, Brando sera bien en tête du générique mais avec un rôle réduit à sa plus simple expression. Le service marketing de la Paramount s'y entend pour transformer l'incident en avantage. Voici le grand retour du grand Brando.

On ne le sait pas encore, mais c'est aussi, à un film allemand près, le dernier avant 10 ans.

En 1982, âgé de 62 ans, l'acteur s'est retiré loin de tout. Il vit en solitaire dans une île du Pacifique : Tetiaora.

Il accepte la visite d'un journaliste du Time qui décrit l'endroit : “Une hutte au toit de chaume, un bout d'une plage. Ameublement : un lit avec moustiquaire, un réfrigérateur et un fourneau à gaz. Une salle d'eau séparée de la pièce par un mur”.

Parfois, ses affaires ramènent Brando aux Etats-unis. Ses amis affirment qu'il ne tournera plus. Lorsqu'on le contacte, il réclame des cachets astronomiques persuadé de décourager les producteurs.
 

Peu de temps avant sa mort, Marlon Brando, quasi impotent dans sa maison de Beverly Hills, avait prêté sa voix à un personnage de dessin animé dans “Big Bug Man”. Un réalisateur tunisien l'avait également convaincu de lui consacrer un film.

Souffrant d'insuffisances respiratoires, il disparut le 1er juillet 2004 suite à une embolie pulmonaire. Ses cendres furent dispersées au large d'un atoll du Pacifique qu'il avait acquis en 1966. Pour beaucoup, il demeure le plus grand acteur de sa génération.

Partager cet article

Repost 0

commentaires

ag86 27/02/2010 15:14


Un très grand artiste ! J'ai un souvenir particulier concernant "Le Parrain". Nous étions allés voir le film, mon amie et moi, alors que nous nous connaissions depuis peu, mais manque de chance,
nous avons dû nous asseoir chacun à un bout de la salle faute de place! Pas très glamour, tout ça ! On en a bien ri après ... et elle est devenue mon épouse quand même ! :)
Bon week-end, chère Dahy !


alexomy 26/02/2010 23:43


Bel hommage pour cet homme. Mais il devait avoir sale caractère!!! Bon week-end.


mounic 26/02/2010 21:58


oui! une légende! des stars comme il n'en existe plus! autres temps.........j'aimais bien Marlon Brando.Merci pour ce bel hommage! bisous de mémé


Ramu 26/02/2010 21:36


Pas trop mon genre celui là.Bisous Dany et fais attention à toi.Te fatigues pas trop.Gros bisous.


joye 26/02/2010 18:54


Ah, didonc, je ne savais pas qu'il était né presque en Iowa !!! ;-)

Son jeu dans le Godfather est impeccable. Pour le reste, oui et non, je pense que souvent, il jouait lui-même.

Merci encore et toujours pour les oiseaux ici, à chaque fois que je les entends je me dis que c'est le printemps ! Mon mari aussi.


Mon Blog

  • : Le blog de isdael
  • Le blog de isdael
  • : Découvertes de sites originaux reportages sur ma région, et les autres, les traditions, mes poèmes , très hétéroclites ,
  • Contact

Profil

  • isdael
  • Cool, j'aime mon fils, la lecture, la danse médiévale, mon ordi grand ami ; les policiers, j'aime écrire par dessus tout  composer des poèmes ; je suis tolérante, à l'écoute,  je ne supporte pas la méchanceté , le mensonge ,
  • Cool, j'aime mon fils, la lecture, la danse médiévale, mon ordi grand ami ; les policiers, j'aime écrire par dessus tout composer des poèmes ; je suis tolérante, à l'écoute, je ne supporte pas la méchanceté , le mensonge ,

Ma region

 

            BIENVENUE

 

Bienvenue dans mon royaume

Il est ouvert jour et nuit

Entrez et sentez ces doux aromes ! 

N'oubliez pas de cueillir quelques fruits

Vers,pensées,sont pour le coeur un baume

Et merveille,chez les aminautes,tout est gratuit

Nous n'avons pas de majordome

Uniquement d'un clic,une amie,qui vous conduit

Entre ces murs,que le virtuel embaume

                  Bisous Dany 

 

 

 

 

 

 

Recherche

Ceret,le Pont du Diable

3402787

Archives

La Cascade

photo021qt9

Ceret toujours

pt26317

Petite précision

 

Toutes les images de ce blog ne sont pas personnelles.

Certaines photos ont été empruntées sur Internet et sur le site Flickr.

Si une photo vous appartient, n’hésitez pas à me laisser un message et je l’enlèverai.

Merci de votre compréhension!

 

 

Musique