Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog
6 juillet 2010 2 06 /07 /juillet /2010 06:32

La mode revient aux sabots

 

Proverbes et Préceptes du Métier

 

Une des nombreuses pièces de collection du musée

 

 

"Un sabot ne s'adapte pas au pied de celui qui le porte, au contraire d'un soulier".

Sabots tout bois du 35 au 46

 

 

 

 

"Il y a autant de sabots que de régions".

Sabots bridés noirs du 35 au 46

 

"Un bon sabot doit être chaussant, s'ajuster exactement au cou-de-pied, ne point déformer la marche, ne provoquer ni cals, ni durillons ".

Sabots bridés verts du 35 au 46

 

"Chaque sabotier met sa signature sur ses sabots par la forme des nez [...] et les fantaisies de toutes sortes sur le dessus".


Sabots bridés teintés du 35 au 46

 

"Je crois que c'est l'un des seuls métiers où il n'y a pas de tracé. Tout à vue d'œil, tout dans la tête..."

 

Coordonées

 

Ces quelques citations, relevées dans l'ouvrage "Sabots et Sabotiers" de Yann Krysztoforski, laissent entrevoir tous les développements et commentaires qui peuvent être faits, en particulier pour ce qui a trait à la fabrication entièrement manuelle, opposée à la production industrielle.

Le sabot, chaussure fonctionnelle

Le sabot pouvait avoir des formes diverses adaptées aux conditions d'utilisation ou au métier exercé :

sabot de fête pour femme, très léger et richement doublé,

sabot à deux talons pour faciliter la marche dans les terrains lourds,

sabot de vigneron, de jardinier, de mineur, d'ardoisier, etc.

On peut ajouter - mais c'était sans doute une production confidentielle - les sabots de braconnier dont les empreintes faisaient croire que celui qui les portait marchait dans la direction opposée...

 

 

D'autres outils

 


Quelques outils de sabotier, sur un panneau exposé au Musée du Bois à Jupilles.
Les deux haches à bûcher sont destinées, l'une à un droitier, l'autre à un gaucher.
En haut, un dégageoir, en dessous, une percette, à gauche et à droite, deux mesures en pouces
.

 

La grande tradition du sabot

Les sabots de fête ou de mariage sont très décorés, ciselés, sculptés de petites fleurs naïves, sur des formes quelquefois un peu "tarabiscotées".
C'est là qu'interviennent le vé à rainer, la rainette, ou les gouges à sculpter.
Diverses essences de bois, plus "nobles" que le hêtre, peuvent être utilisées.
Certains de ces sabots - faits parfois "pour le plaisir" et surtout chefs-d'œuvre de maîtrise - sont de véritables pièces de musée. Celui du Compagnonnage à Tours ainsi que, entre autres, le Musée des Arts et Traditions Populaires à Paris, en conserve de beaux spécimens.

 

 

 

Coutumes et traditions

 

 

Le bon sabotier se doit d'être un bon affûteur, et chaque dimanche il refait le tranchant de ses outils, qu'il entretient toujours soigneusement. Il aime que son travail soit bien fait et apprécié. Selon la dextérité de l'artisan et la qualité du bois employé, on estime la production manuelle à environ quatre paires de sabots par jour.

 

Chaque année à l'Ascension, c'est la fête des bois et des sabotiers. L'entrée des loges est décorée de feuillages, on chante, on danse et le cidre coule à flots.

Si la sabotière devient veuve et reste seule, elle deviendra fileuse de lin ou de chanvre.

 

 

Au Musée du Compagnonnage, à Tours.

1. sabot "doigts de pied"
par René Olivier (1839-1936), dit "Tourangeau le Courageux", de Restigné (Indre-et-Loire).

 

2. sabot à pointe serpentiforme, du Compagnon Fradin,
avec rose et cordelière sculptées dans la masse.

 

 

 


3. Sabots peints, décor typique d'llle-et-Vilaine.
Collection de la "Maison du Sabotier" à La Haye-Routot (Eure).

 

 

Le déclin du métier

   

 

La machine à creuser les sabots (en fait, une pour tailler, l'autre pour creuser) fut inventée par DUROT en 1841. Quelques-uns alors se mécanisèrent, mais très progressivement, tandis que beaucoup d'autres n'utiliseront toujours que leur savoir-faire manuel.

      
Sabots datant du premier Empire de France

 

Le plus souvent, les sabots sortaient bruts de la machine, et devaient être finis à la main. On en faisait beaucoup dans une journée, mais ils n'avaient pas autant d'originalité dans la forme et plus du tout le "coup de patte" de l'artisan. En outre, il n'était plus question de sur-mesure !

     

 

Plus tard, l'apparition des bottes et des sabots de caoutchouc marquera le quasi-déclin du soulier de bois.

 

 

   
Galoche écologique avec lanières en cuir.-

Par contre, la GALOCHE en bois, dérivé du sabot, est un produit en perpétuelle fabrication. Il garde toujours ses adeptes naturalistes et il est censé se développer dans un monde de plus en plus écologique. C’est une chaussure à semelle en bois et à empreigne et contrefort en cuir, pour faire le tout écologique.
Lorsque le contrefort est également en bois, la chaussure est appelée un SOCQUE.

 

Partager cet article

Repost 0

commentaires

virjaja 14/07/2010 10:56



 j'en ai porté comme ceux des premières photos quand j'étais jeune, ùmais j'aurais un peu peur d'avoir mal aux pieds
maintenant...



Pangloss 13/07/2010 08:10



Très intéressant. Merci!



fanfan 07/07/2010 22:29



les sabots actuels sont plus confortables que ceux d'avant.


IL Y en a de très jolis ; bisous



Soizig la Dinannaise 07/07/2010 18:54



Bonjour Dany


Quand j'ai très jeune, l'hiver chez mon pépé j'avais des sabots fourrés en peau de lapin, ainsi j'avais chauds à mes pieds.


Bisous toujours ensoleillé et chauds.
Françoise



Hélène 07/07/2010 18:50



Bonjour, jolis tous ces sabots. et on est tellement bien dedans ! amicalement,



Mon Blog

  • : Le blog de isdael
  • Le blog de isdael
  • : Découvertes de sites originaux reportages sur ma région, et les autres, les traditions, mes poèmes , très hétéroclites ,
  • Contact

Profil

  • isdael
  • Cool, j'aime mon fils, la lecture, la danse médiévale, mon ordi grand ami ; les policiers, j'aime écrire par dessus tout  composer des poèmes ; je suis tolérante, à l'écoute,  je ne supporte pas la méchanceté , le mensonge ,
  • Cool, j'aime mon fils, la lecture, la danse médiévale, mon ordi grand ami ; les policiers, j'aime écrire par dessus tout composer des poèmes ; je suis tolérante, à l'écoute, je ne supporte pas la méchanceté , le mensonge ,

Ma region

 

            BIENVENUE

 

Bienvenue dans mon royaume

Il est ouvert jour et nuit

Entrez et sentez ces doux aromes ! 

N'oubliez pas de cueillir quelques fruits

Vers,pensées,sont pour le coeur un baume

Et merveille,chez les aminautes,tout est gratuit

Nous n'avons pas de majordome

Uniquement d'un clic,une amie,qui vous conduit

Entre ces murs,que le virtuel embaume

                  Bisous Dany 

 

 

 

 

 

 

Recherche

Ceret,le Pont du Diable

3402787

Archives

La Cascade

photo021qt9

Ceret toujours

pt26317

Petite précision

 

Toutes les images de ce blog ne sont pas personnelles.

Certaines photos ont été empruntées sur Internet et sur le site Flickr.

Si une photo vous appartient, n’hésitez pas à me laisser un message et je l’enlèverai.

Merci de votre compréhension!

 

 

Musique