Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog
22 mai 2013 3 22 /05 /mai /2013 05:54

    EXPRESSION
« BAYER  aux CORNEILLES    »

 

 

    SIGNIFICATION
Regarder en l'air, rester sans rien faire.

    ORIGINE
Le verbe bayer qui signifie "avoir la bouche ouverte" ne doit pas être confondu avec bâiller.
Quant aux corneilles, au XVIe siècle, elles désignaient des objets insignifiants, sans importance. Ce terme pouvait aussi bien désigner l'oiseau ), présent en grande quantité à cette époque, que le fruit du cornouiller

Bayer aux corneilles voulait donc dire "rester bouche ouverte à regarder en l'air, contempler ou désirer des choses sans intérêts".

 

 

 

 

Une image médiéval de deux jeunes gens

Estoyt une époque de nobles entregents

Vous avez réussi à accomplir un travail difficile ? Vous pouvez vous atteler à tâche plus rude encore mais ce sera...

Une autre paire de manches

Il semble que l'origine de cette expression soit admise plus par convention que par réelle étymologie ou histoire fiable. Nous considérerons ici les traditions en la matière plutôt que les preuves.

Il faut d'abord savoir que, au XVIe siècle, les manches des vêtements de gens de classe déjà aisée n'étaient pas définitivement cousues sur l'habit. Ceci permettait, entre autres, de changer une partie de sa tenue afin de l'adapter à un travail ou une situation particulière. Il s'agissait vraisemblablement de la partie inférieure des manches, partie entre le coude et le poignet. En ces temps dits de crise, ça peut donner des idées à des couturiers « développement durable ».

L'idée s'est partiellement perpétuée sous la forme de demi-manches en lustrine en vue de protéger l'habit. Une image peu avantageuse, s'il en est... A ce stade de l'exposé, l'expression « une autre paire de manches » signale que l'on change d'activité, que l'on va entamer quelque chose de bien différent puisque réclamant des adaptations d'importance.

 

 

 

 

    EXPRESSION
« Les doigts  dans le nez  » 

 

 

 

 

 

          

    signification
Sans effort, très facilement.

    ORIGINE
L'expression serait apparue en 1912 dans le langage des courses hippiques : le jockey est arrivé premier les doigts dans le nez.

C'est une image amusante qui montre la facilité, l'insouciance qu'a eu le jockey à gagner, puisqu'au lieu d'avoir l'esprit complètement préoccupé par sa course, il a pu prendre le temps, comme les enfants insouciants, de se mettre les doigts dans le nez.

 

 

 

 

 

    EXPRESSION
« METTRE SON GRAIN DE SEL »

 

 

 

 

 

 

    signification
S'immiscer, en général mal à propos, dans une une conversation ou une affaire.

    origine
Expression récente du XXe siècle, elle viendrait d'une traduction du latin 'cum grano salis' qui signifiait "avec un grain de sel".

Ici, le 'grain de sel' doit être compris comme une 'contribuction active' mais peu souhaitée, sans que l'origine du sens négatif ou péjoratif ne soit connu.

 

    

 

expression
« SAVOIR OU LE BÂT BLESSE   »

 

 


Signification

 
 

Ceci est la cause d’une peine ou d’une souffrance.



 

Origine

 
 

L’expression apparaît dès le milieu du XVe siècle en référence aux bâts que l’on posait sur le dos des mulets et sur lesquels on accrochait les charges qu’ils transportaient. Ainsi, les bêtes dont le bât était mal fixé ou trop chargé avaient des plaies qui les faisaient souffrir. Dire "C’est là que le bât blesse" revient donc à dire que l’on a trouvé la cause d’une souffrance (psychologique en général), ou le point sensible d’une personne.

 

 

 

    EXPRESSION
« faire table rase »

 

 

 

 

    signification
Considérer comme nulles et rejeter en bloc des idées de conduite adoptées précédemment
Reprendre à zéro une procédure de recherche de quelque chose (explication, solution, criminel...)

    origine
Le premier sens proposé n'apparaît que dans le dictionnaire de l'Académie française de 1835. Et pourtant la métaphore de la table rase qui représente une forme de virginité nous vient de bien plus loin.

Pour commencer, on peut noter que 'ras', adjectif datant du XIIe siècle, nous vient du latin 'rasus', issu du verbe 'radere' qui signifiait 'raboter' ou 'raser'. D'abord 'res', il nous en resté le 'rez' qu'on trouve dans 'rez-de-chaussée'.
Il a commencé par qualifier une mesure remplie jusqu'au bord avant de désigner également au XIVe siècle une surface lisse et unie, celle qui nous intéresse ici.

La notion de "table rase" nous vient du latin "tabula rasa" qui désignait une tablette de cire vierge, sans aucune inscription ; Aristote en a fait une métaphore pour représenter l'âme à sa naissance, vierge de toute connaissance et de toute idée.
On retrouvera cette image du support vierge sur lequel rien n'est encore écrit au XVIIe siècle en philosophie.

L'expression faire table rase, elle, date bien du du XIXe. Elle reprend l'idée de la virginité, mais volontairement provoquée : on efface, on oublie tout ce qui existe, ce qui a déjà servi et on repart de zéro, sur de nouvelles bases.
On peut aisément imaginer la table de travail encombrée des documents qui ont inutilement servi à avancer dans des directions sans réelle issue, table que, d'un mouvement du bras, on débarrasse de tout ce qui la jonche (la table devient rase) pour tenter de repartir avec de nouvelles hypothèses, dans de nouvelles directions.

    EXEMPLE
« La Révolution française, en faisant table rase des institutions du passé, en ne laissant subsister en face l'un de l'autre que l'individu et l'État, se donna la tâche difficile de tout créer à nouveau sur le modèle de la pure logique. »

 

 

Attendre 100 ans paraît déjà bien long... mais pourquoi donc y en avons-nous rajouté 7 pour en faire une éternité?!

 

Eh bien il semblerait que la construction de l'un de nos monuments historiques, célèbre pour ses gargouilles et son rôle dans le roman du même nom, trônant fièrement sur l'ïle de la Cité à Paris, ait bel et bien pris 107 ans... vous y êtes? Il s'agit de la cathédrale Notre-Dame de Paris!

 

La construction a été débutée en 1163 et  a été terminée 107 ans plus tard, bien que les spécialistes ne s'entendent pas tous sur ce point. Tous s'accordent cependant à dire que le chantier fut bien long, les Parisiens ont donc attendu avec impatience que cette laborieuse entreprise se termine. Ce serait ainsi que cette expression serait entrée dans le langage courant pour rappeler l'agacement liée à cette attente qui parut interminable.

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

Partager cet article

Repost 0

commentaires

alain 23/05/2013 22:04


Bonne pause, Dany, et merci pour ces précisions fort intéressantes.


Bisous


Alain

mamalilou 23/05/2013 21:04


j'adore, une bonne idée de transmettre ces essentiels, d'autant qu'on ne trouve pas toujours ces expressions bien écrites, ni même utilisées à bon escient...


doux bisous et très jolie fin de mois de mai à toi


soleil dans le coeur

Labaronne 23/05/2013 17:01


je vais me coucher moins bête moi !! bisous venteux Dany

Mamyariane15 23/05/2013 08:29


Bonjour Dany,


C'est intéressant de venir chez toi, on apprend toujours quelque chose, j'en connaissais certaines, mais pas toutes.


Bisous. Mamyariane15

dianou 23/05/2013 06:40


bonjour ma danysailly , hummm c'est bien de te retrouver, mais dit donc, il s'en passe des choses chez toi ! A la télé ils ont montré les cerises de Céret , ici elles sont vertes , grrrrr , je ne
savait pas que ce gros complexe commercial s'est ouvert à la frontière , je vais en parler avec les copines, y aurait peut être moyen de faire un tour là-bas ? Enfin en parler ne veut pas dire y
aller , je vais voir, si jamais on passe te prendre hihihi , je t'embrasse tout fort , dianou ( oui je bricolle hihihi)

Mon Blog

  • : Le blog de isdael
  • Le blog de isdael
  • : Découvertes de sites originaux reportages sur ma région, et les autres, les traditions, mes poèmes , très hétéroclites ,
  • Contact

Profil

  • isdael
  • Cool, j'aime mon fils, la lecture, la danse médiévale, mon ordi grand ami ; les policiers, j'aime écrire par dessus tout  composer des poèmes ; je suis tolérante, à l'écoute,  je ne supporte pas la méchanceté , le mensonge ,
  • Cool, j'aime mon fils, la lecture, la danse médiévale, mon ordi grand ami ; les policiers, j'aime écrire par dessus tout composer des poèmes ; je suis tolérante, à l'écoute, je ne supporte pas la méchanceté , le mensonge ,

Ma region

 

            BIENVENUE

 

Bienvenue dans mon royaume

Il est ouvert jour et nuit

Entrez et sentez ces doux aromes ! 

N'oubliez pas de cueillir quelques fruits

Vers,pensées,sont pour le coeur un baume

Et merveille,chez les aminautes,tout est gratuit

Nous n'avons pas de majordome

Uniquement d'un clic,une amie,qui vous conduit

Entre ces murs,que le virtuel embaume

                  Bisous Dany 

 

 

 

 

 

 

Recherche

Ceret,le Pont du Diable

3402787

Archives

La Cascade

photo021qt9

Ceret toujours

pt26317

Petite précision

 

Toutes les images de ce blog ne sont pas personnelles.

Certaines photos ont été empruntées sur Internet et sur le site Flickr.

Si une photo vous appartient, n’hésitez pas à me laisser un message et je l’enlèverai.

Merci de votre compréhension!

 

 

Musique