Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog
9 mai 2011 1 09 /05 /mai /2011 12:08

 Bon il y a des choses comme cela que l’on ne s’explique pas :normalement le technicien orange m’avait dit ,réparation samedi ou en début de semaine  et dimanche matin  sonnerie du téléphone, incroyable  …………tout fonctionne  à nouveau  youpi !!!!!

 

 

 

 

Pendant des années, je suis allée aux fêtes gitanes des STES MARIE DE LA MER, samedi j’ai reçu une carte d’une amie qui m’a dit : je pense à toi au pieds de la vierge noire   et oui que de bons souvenirs !!!!!!

 

    

 

 

On connaît la légende de cette barque sans voile ni rames, chassée de Palestine après la mort du Christ, qui accosta le rivage camarguais. À son bord se trouvaient Marie Salomé, mère des apôtres Jean et jacques le Majeur, Marie Jacobé - selon saint jean la sœur de la Vierge , Marie-Madeleine, Lazare et sa sœur Marthe, ainsi que Maximin et Joseph d'Arimathie qui transportait le Saint-Graal.

 

Les avis divergent sur la présence de Sara la Noire à bord. Était-elle leur servante? Était-elle égyptienne? "Sara campait avec sa tribu en pleine forêt de pins parasols, à l'endroit où s'élève aujourd'hui Aigues-Mortes. Avertie miraculeusement elle courut vers la mer et, s'étant dévêtue, elle étendit sur les vagues sa robe qui la porta vers les saintes. Baptisée de leurs mains, elle les conduisit au temple païen où affluaient les grands pèlerinages de sa race." Il est plus vraisemblable que Sara appartenait à une tribu celto-ligure indigène, et fort probable que Marie Salomé et Marie Jacobé, restées pour évangéliser la région, aient transformé l'autel païen en oratoire chrétien.

 

    À leur mort, très vite un culte se répandit avant que la construction de l'église-forteresse au XIIè siècle ne le confirme. Au XIVè siècle, le pèlerinage est déjà très populaire, notamment lorsque la célébration des saintes est fixée en 1343 au 25 mai pour la première et au 22 octobre pour la seconde. Il prendra une tout autre ampleur après 1448, quand les fouilles entreprises par le roi René sous l'autel de l'église découvrent les reliques des saintes femmes. Elles furent mises dans des châsses richement ornées et transportées dans la chapelle haute. C'est lui aussi qui fit creuser la crypte où les gitans étaient autorisés à vénérer Sara, leur patronne. Depuis cette époque, chaque 24 mai après-midi est consacré à la descente des reliques, lors d'une cérémonie chantée.

 

 

     À l'aube du XXè siècle, le pèlerinage connaît un grand retentissement. Tous les grands hommes que comptent la Provence y viennent à commencer par les félibres et Mistral lui-même. On s'y rend en charrette, en carriole, voire à pied, sur les mauvais chemins de la Camargue. Les gitans, fidèles à leurs traditions, sillonnent les routes pour ce rendez-vous avec Sara-la-khali. Mais un premier événement va bouleverser la cité camarguaise. En 1892, le chemin de fer arrive enfin aux Saintes.





    Dès lors, c'est par centaines que le train bondé amène les pèlerins. Folco de Baroncelli, extrêmement attaché aux traditions provençales, reste cependant le personnage incontournable de ce pèlerinage.





En 1904, le manadier de lAmarée, un mas proche du village, crée la Nocioun gardiano. Elle participera aux processions, montée sur ses chevaux blancs, bientôt suivie des Arlésiennes.







 Les gitans, eux, sont toujours écartés de cette fête et ne peuvent entrer dans l'église des Saintes adorer Sara que par une porte dérobée. Baroncelli se bat afin que le culte de Sara soit reconnu par l'Église. Il obtiendra gain de cause, et le 24 mai 1935 se déroule la première bénédiction à la mer de la patronne gitane. Il faudra attendre un an de plus pour que l'évêque dAix précède et bénisse la procession.

Pèlerinage Gitan des Saintes Maries de la Mer - - Crédit photos : Gilles MARTIN-RAGET

 

 L'engouement des gitans sera alors immense, et ils seront de plus en plus nombreux à se retrouver autour de Sara,





 

à l'habiller de vêtements colorés, de bijoux, et à manifester leur grande ferveur.









     Aujourd'hui, la "mise en scène" imaginée avec sincérité par Folco de Baroncelli a donné à ce pèlerinage un impact touristique immense. Pour lui, il ne s'agissait que de rendre hommage à tout le "peuple gitan" et d'associer de manière plus étroite la Provence camarguaise à ce pèlerinage symbolique de l'évangélisation de nos terres et rivages.

 

 

 

 

2010

 

 

 

 

 

Partager cet article

Repost 0

commentaires

L'Angleterre passionnément 18/05/2011 13:55



Une belle histoire bien connus Et un peuple toujours bien accroché à cette tradition.


Biz



Mamy Ariane 14/05/2011 08:23



Merci Dany pour ce très joli reportage sur la camargue et ses coutumes.


Bisous. Mamy Ariane.



Annick 13/05/2011 03:28



les Saintes maries de la mer...je n'y ai que de bons souvenirs de vacances...toute mon enfance et adolescence!


je n'y suis jamais allée pour la fête du mois de mai.


mais je connais bien toute l'histoire...


bisous et merci pour ces jolies photos.



Bé@ 11/05/2011 11:49



Coucou, Isdaël,


Il est probable que Sarah ait été égyptienne (gypsy vient du mot egyptien) et que les pélerinages là-bas aient déjà eu lieu au Ier siècle, non pour des raisons chrétiennes mais de rassemblement
de leur "peuple" et fête de la Mer. C'est pourquoi il est étrange que les gitans en aient été écartés pendant des décennies. Le christiannisme a réussi, souvent, à faire cohabiter les rites
locaux avec les rites religieux nouveaux.



56MELDIX77 le Briard Breton 11/05/2011 04:41



bonjour  ISDAEL


 


ENCORE ET POUR LE PLAISIR DU PARTAGE


UN ENDROIT QUE JE NE SAURAIS OUBLIE


EN ETANT DANS CETTE REGION


BON MERCREDI


BISOUS BRETON


 


 56MELDIX77   


    le Briard       
Breton    



Mon Blog

  • : Le blog de isdael
  • Le blog de isdael
  • : Découvertes de sites originaux reportages sur ma région, et les autres, les traditions, mes poèmes , très hétéroclites ,
  • Contact

Profil

  • isdael
  • Cool, j'aime mon fils, la lecture, la danse médiévale, mon ordi grand ami ; les policiers, j'aime écrire par dessus tout  composer des poèmes ; je suis tolérante, à l'écoute,  je ne supporte pas la méchanceté , le mensonge ,
  • Cool, j'aime mon fils, la lecture, la danse médiévale, mon ordi grand ami ; les policiers, j'aime écrire par dessus tout composer des poèmes ; je suis tolérante, à l'écoute, je ne supporte pas la méchanceté , le mensonge ,

Ma region

 

            BIENVENUE

 

Bienvenue dans mon royaume

Il est ouvert jour et nuit

Entrez et sentez ces doux aromes ! 

N'oubliez pas de cueillir quelques fruits

Vers,pensées,sont pour le coeur un baume

Et merveille,chez les aminautes,tout est gratuit

Nous n'avons pas de majordome

Uniquement d'un clic,une amie,qui vous conduit

Entre ces murs,que le virtuel embaume

                  Bisous Dany 

 

 

 

 

 

 

Recherche

Ceret,le Pont du Diable

3402787

Archives

La Cascade

photo021qt9

Ceret toujours

pt26317

Petite précision

 

Toutes les images de ce blog ne sont pas personnelles.

Certaines photos ont été empruntées sur Internet et sur le site Flickr.

Si une photo vous appartient, n’hésitez pas à me laisser un message et je l’enlèverai.

Merci de votre compréhension!

 

 

Musique